Un peu d’Histoire

Située sur le côté le plus escarpé de la ville, cette porte fortifiée est construite vers 1430 par l’abbé du Dorat. Les bases des deux tours sont des 15°  et 16° s. Arasée à mi-hauteur en  1767, la construction est remaniée au 19e s -rehaussement de la tour Sud, construction du passage - et au 20e s - rehaussement de la tour Nord, fabrication de la fausse herse en bois.

 

 Même si saint Israël n’a pas connu cette porte construite de cette manière, c’était probablement le chemin d’origine pour entrer dans la ville au début du 11° s. Nous pouvons penser que ses pas l’ont conduit par ce chemin au retour de ses longs voyages aux côtés de l’évêque Hilduin pour rejoindre la communauté canoniale à l’intérieur de la cité.

                                                                                                 Michaël Thoury

 

Méditation sur la montée à Jérusalem

(Psaume 122/121)

 

« Quelle joie, quand on m’a dit :

Allons à la Maison du Seigneur !

Enfin nos pieds s’arrêtent

dans tes portes, Jérusalem !

 

Jérusalem, bâtie comme une ville

où tout ensemble fait corps,

Là où montent les tribus, les tribus du Seigneur,

Est pour Israël une raison

de rendre grâce au nom du Seigneur.

 

Car  ils sont là, les sièges du jugement,

les sièges de la maison de David.

 

Appelez la paix sur Jérusalem ;

que soient paisibles ceux qui t’aiment !

Advienne ma paix dans tes murs :

que soient paisibles tes palais !

 

Pour l’amour de mes frères, de mes amis,

laisse moi-dire : paix sur toi !

Pour l’amour de la maison du Seigneur notre Dieu,

je prie pour ton bonheur.